Portfolio vs Blog

 

Le portfolio est un moyen de vous présenter, c’est donc à vous de choisir la manière dont vous désirez le faire. Donc toute latitude vous est laissée quant au choix de la plateforme et au contenu que vous y posez. Néanmoins quelques règles sont à suivre pour optimiser tout cela.

 

 

 

1. Un portfolio n’est pas un blog…

 

Ne mettez pas trop de documents, ça déforce le portfolio et ça devient un blog… c’est autre chose! Un portfolio vous présente, ce n’est pas un billet avec votre vie quotidienne.

Faire un réel blog demande un investissement considérable qui appelle beaucoup de travail, un renouvellement réel etc. Exemple, ceux de Boulet ou Pénélope Bagieu.

Par contre, à l’inverse, un portfolio qui présente vos derniers projets est réellement utile puisqu’il montre votre activité, sans pour autant nous submerger avec tous les dessins réalisés depuis 10 ans…

 

 

 

2. Navigation

 

Rien de plus frustrant qu’une navigation qui n’est pas limpide. N’hésitez pas à montrer votre portfolio à d’autres personnes (surtout à votre grand-mère) et regardez comment ils appréhendent l’interface, s’ils ont des doutes etc, s’ils passent à côté de parties de votre site, s’ils se lassent vite…

L’interface doit être transparente et au service de l’internaute.

 

 

 

3. Compatibilité

 

Evitez Adobe Flash (qui ne se charge pas sur les tablettes, qui ne propose grosso modo rien de plus que l’html5 qui, lui, est compatible, qui se charge lentement et demande de grosses ressources à l’ordinateur, qui est plus difficile à indexer et à référencer, qui empêche la copie de texte et/ou d’images)

Vérifiez si votre site « passe » sur tous les navigateurs, essayez-en au moins 3 sur les 2 plateformes windows et mac (Firefox, Explorer, Chrome, Opera, Safari…)

Idéalement optimisez votre site pour tablette, faites du responsive design (ipad, android…)

 

 

 

4. Orientation

 

Votre portfolio doit faire comprendre en un instant quel est votre tendance, la catégorie dans laquelle vous vous trouvez - et s’il est question d’illustration et que vous présentez plusieurs styles bien différents, il est bien que d’entrée de jeu le portfolio les catégorise et les présente bien distinctement.

 

 

 

5. Pratique

 

Quelle plateforme choisir, comment faire le site.

Vous pouvez acheter un nom de domaine (chez ovh.com, infomaniak.ch etc) qui vous coûtera à partir de 25 euros par an (en sélectionnant un type d’hébergement qui vous laisse de la place, en prévoyant plus ou moins le nombre de mégas d’images que vous comptez mettre).

Mais vous devrez créer vous-mêmes votre site complètement en html ou installer vous-mêmes un CMS (content management system), soit un gestionnaire de contenu qui vous permette de mettre des documents sur votre site en suivant un modèle, une structure existante. Exemples : joomla, drupal, wordpress etc.

L’avantage : vous faites exactement ce que vous voulez. Le désavantage : vous faites tout vous-mêmes, bien sûr; mais vous devez aussi vous référencer vous-mêmes alors que sur les plateformes cms le référencement est automatique.

 

L’alternative à cela est d’aller sur une plateforme qui propose elle-même un ou des modèles, que vous choisissez un peu comme les accessoires et la couleur d’une voiture customisée… sans rien connaître à la mécanique.

 

 

 

Quelques exemples :

 

http://www.wordpress.com

http://www.wix.com

http://edublogs.org

http://www.behance.net (lié au Creative Cloud d’Adobe)

https://fr.jimdo.com/

 

 

 

Leur autre avantage est que leur design est souvent efficace (parfois payant, comme plusieurs d’entre les modèles Wordpress) compatible et de qualité. Ces plateformes proposent elles aussi l’achat d’un nom de domaine propre (www.tumblr.com par exemple)

 

 

 

6. Images

 

Bien choisir les imagettes (thumbnails) et choisir une dimension d’image suffisante en général pour montrer vos images.

Les images en réduction des fichiers que vous placez sur votre portfolio doivent être représentatives, claires, non recadrées, bref doivent donner une image suffisante de l’original pour donner envie de les ouvrir. Par contre, les images proprement dites doivent être conçues pour un écran d’au moins 1024 px de large, 800 de haut.

 

 

 

7. Interactivité

 

L’essentiel du web peut être ramené aux boutons d’hyperliens, bref à la navigation. Celle-ci doit être optimale : préférez les galeries dans lesquelles il faut juste cliquer sur un bouton pour passer à l’image suivante, plutôt que de relancer une sélection depuis les imagettes par exemple (comme c’est le cas dans https://www.blogger.com)

 

 

 

8. Nom d’artiste

 

La mode d’un pseudonyme ne doit pas nécessairement être suivie… Il faut qu’à un moment, quelqu’un qui veut prendre contact avec vous puisse avoir un nom et une adresse mail de contact - de préférence à un formulaire (form) d’ailleurs. Pensez au référencement également : si quelqu’un vous cherche, va-t-il vous trouver via Google si vous avez un pseudo ?

 

 

 

9. Ergonomie générale

 

Si votre site met du temps à s’afficher parce que les images sont trop lourdes, si la navigation est confuse, s’il n’est pas possible de faire une recherche ou qu’il faut revenir trop loin pour afficher la suite d’une galerie, si on se perd sur votre site, si votre site est moche - tous ces éléments doivent être considérés. Cela fait partie de l’ergonomie du site en général, et cela correspond aux principes et à la définition du design : efficacité et esthétique conjoints.

les grands principes de Jakob Nielsen restent la meilleure référence pour cela.

 

 

10. Réseaux sociaux

 

Il ne sert à rien de mettre un lien vers Twitter si vous n’y êtes pas actif. Un likebox de Facebook permettra effectivement à quelqu’un de signaler votre site, à minima; par contre, depuis votre mur ou page Facebook il sera plus utile de mettre un lien vers votre portfolio.

 

 

 

11. Matière première - que mettre

 

Il est logique à un certain stade de mettre ses travaux d’étude ; mais si vous le faites, ayez du discernement, mettez de gros projets plutôt que des choses inabouties ; mais justement si un travail donne lieu à un prix, à une publication… vous savez ce qu’il vous reste à faire.

 

 

 

12. A éviter

 

Les fautes d’orthographe. L’humour décalé… trop décalé. Les bios nombrilistes.

 

 

 

13. Bases de référencement

 

A faire, à espérer, à demander à ses amis etc : des liens qui pointent vers votre portfolio. Etre actif sur les forums et mettre le lien au moment opportun. Les liens depuis les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google+, Behance…)

Mettre les mots-clés de base, une description simple et efficace.

http://en.support.wordpress.com/search-engines/

http://referencement.abondance.com/

http://forum.webrankinfo.com/recapitulatif-t108301.html

 

 

 

Sources :

 

12 Erreurs à éviter dans votre portfolio | Design Spartan : Art digital, digital painting, webdesign, illustration et inspiration…

12 Conseils pour votre portfolio | Design Spartan : Art digital, digital painting, webdesign, illustration et inspiration…

11 Ways to Make Your Portfolio Friendlier | Psdtuts+

Un article sur Canva, "Comment faire un Portfolio"