Nouvelle formation : les fondamentaux de la gestion de la couleur

Étudiez le flux de la gestion de la couleur, de la numérisation à l’impression

Cette nouvelle formation vient de sortir sur le site de Video2Brain. Plusieurs vidéos sont en libre accès :0)

les-fondamentaux-de-la-gestion-de-la-couleur

Cette formation représente un vade-mecum qui pourra vous accompagner à travers toutes les étapes de la gestion de la couleur, en essayant de répondre au difficile défi d’être à la fois exhaustif (dans l’espace de ces quelques heures de vidéo) et compréhensible.

Comparaison iMac Retina, iMac normal et Adobe RGB
Comparaison iMac Retina, iMac normal et Adobe RGB

 

Partons de quelques questions de base : L’impression de mon document ne correspond pas à ce que je vois à l’écran, pourquoi ? Que faire de ces messages à propos des profils, que je vois en Photoshop ? Peut-on calibrer un appareil photo numérique ou un scanner ? Comment paramétrer les logiciels pour qu’ils rendent au mieux à l’écran et dans l’impression ?
Contenu de la formation vidéo :
  • Explication et mise en œuvre du processus de calibration de l’écran, du scanner, de l’imprimante, de l’appareil photo, de l’iPad, exportation pour le web
  • Choix des profils, réactions face aux images sans profils, optimisation du flux d’images pour l’impression
  • Paramètres à choisir dans les logiciels pour obtenir des résultats similaires dans différents médias, sur internet, sur tablette, pour fichier Acrobat, pour une presse numérique, une imprimante jet d’encre, etc : créer un espéranto qui permette aux différents éléments de la chaîne de communiquer
  • Arriver à une prévisibilité des résultats dans l’impression chez vous ou chez un prestataire: comment communiquer avec le responsable de production, que demander à l’imprimeur pour optimiser l’impression.
  • Pour prendre un exemple, le profil Fogra 39 est activé par défaut dans les logiciels du Creative Cloud; or, il est « correct » mais a un TAC (taux d’encrage) relativement élevé, 330%, ce qui veut dire que souvent les imprimeurs sont obligés de bricoler, descendre leurs densité d’encrage, vu la charge et le risque de maculage. Avec cette formation vous pourriez maîtriser ce genre de choses… et choisir un flux de gestion des couleurs européens et non américain!
  • Comment transmettre vos fichiers à un service d’impression de posters sur plotter, quelles questions relatives à la gestion des couleurs poser lorsque vous voulez vous assurer qu’il respectera vos fichiers ?
  • Comment faire calibrer votre imprimante avec un photospectromètre, à distance, et faire créer un profil que vous pouvez utiliser pour tirer le meilleur de votre imprimante?
  • Comment faire une calibration de votre écran… et s’assurer de sa qualité ?
Quels sont les gains directs que cette formation vous permettra ?
Au niveau de l’impression :
  • question d’économie de papier et d’encre : le litre d’encre pour imprimante jet d’encre coûte 1400€, quand même…
  • gain de temps
  • plus de surprise!
Au niveau de la gestion de fichiers :
  • Optimiser la qualité de l’exportation des images pour le Web
  • Cesser les allers-retours de fichiers entre vous et l’imprimeur
  • laisser vos images en RVB pour pouvoir les réutiliser dans tous les outputs possibles

 

Recherche d’image : Photothèques libres de droit en ligne versus Google images

Je voudrais opposer ces sites sur lesquels on peut trouver via des catégories et/ou un moteur de recherche des images libres de droit, strictement gratuites (ou majoritairement) et de qualité à une recherche de base sur Google images, qui ramène des images récupérées sur des sites, triées via les mots-clés adjacents à l’image. Je ne parlerai pas ici de sites payants (comme 500px ou Gettymages).

Parlons du problème de la résolution : Les images que vous trouverez sur Internet sont en résolution écran (72 dpi), ça va sans dire; mais leur dimension en pixel peut permettre l’impression à un certain stade.
Si vous désirez imprimer vos travaux sans «voir» les pixels, vous devez travailler avec des images à 150 dpi minimum (pour une imprimante courante) et donc trouver des images ayant au minimum 600 pixels de large = 10 cm imprimables après redimensionnement en Photoshop. Prenons l’exemple d’un A4 : 1200 pixels de large = 20 cm imprimables après redimensionnement en Photoshop. Mais si je désire imprimer en offset je dois doubler la dimension…

Une recherche via dimension en pixels est possible dans Google images :

google images

 

Après avoir sélectionné un mot clé, il suffit de cliquer sur « Outils de recherche » puis prendre les « grandes » images (à partir de 1000 px de large…).

De même, Google permet de sélectionner les images d’après leurs droits d’usage pour ne sélectionner que les libres de droit (voir Creative Commons etc). Flickr également…

Donc la solution y est ?  Mais si je désire imprimer en haute définition ces mêmes images, si je mène un travail de graphiste et non de curieux, que dois-je faire, puis-je me contenter de cela? Et surtout, troisième problème après la résolution et les droits, sur Google image nous trouvons le tout venant des sites internet, non des images de qualité sélectionnées, prises par un photographe pro ou semi professionnel.

Donc quelles sont les solutions pour pallier ces trois manques ?

Travailler avec de vraies photothèques en ligne – dont les ancêtres qui nous proposaient des PhotoCD il y a une dizaine d’années ont été Photodisc, PhotoAlto, Corbis, etc. Le gratuit a fait un tri dans tout cela, comme toujours, et il ne nous appartient pas de juger cette évolution…

Un tour d’horizon – quelle est l’offre ?

Le monde des sites de photothèques gratuites et libres de droit est assez pléthorique (essayez toujours de les recenser, c’est un travail de Sisyphe), très mouvant (par exemple, le site Pixel Perfect Digital a disparu et je découvre de nouveaux sites assez souvent), et très inégal (des sites sans moteur de recherche avec 2000 photos coexistent avec des monstres comme Freeimages qui en contient presque 400 000, ou 123rf avec 44 000 000 photos).

Une liste assez riche (incomplète bien entendu!) se trouve sur mon site à cette adresse. J’y recense les sites, avec des commentaires brefs à leur sujet.

Voici les différents types de sites que l’on peut trouver :

  • Certains, comme Deathtothestockphoto proposent tous les mois de vous envoyer des photos sélectionnées ;
  • D’autres se spécialisent dans des domaines précis, comme Photolive, qui publie des photos prises en Belgique ou Creativity103 qui propose des photos abstraites pour designers en recherche…
  • Elles peuvent être un rassemblement des photos de monsieur tout le monde comme c’est le cas de Flickr ; la recherche sur les commentaires ou les appréciations permettra alors le choix; bien sûr, le plus souvent, il y a un choix éditorial de la part du site.
  • Ils peuvent être totalement gratuits ou semi-commerciaux (Freeimages), c-à-d. proposer une partie de photos gratuites, et si vous ne trouvez pas votre bonheur, vous renvoyer à une partie commerciale plus riche éventuellement ; ou encore, travailler avec un système de crédit vous permettant un téléchargement en fonction de vos besoins.
  • Des solutions permettant l’achat pour 1$ d’une photo se rapprochent du gratuit, en faisant prévaloir la qualité de l’image ;
  • Par contre, la récente solutions d’Adobe (stock.adobe.com), à 10€ la photo ou 30€ l’abonnement, est bien loin du gratuit.

Pour quelques assises théoriques, voici l’article de wikipedia à ce sujet…

Et un long article essentiellement centré sur le copyright, en anglais : The Ultimate Student Guide to Images